Antoine, poilu de 14-18

J’ai longtemps cru que je n’avais que deux ancêtres qui avaient participé à la guerre de 14-18: Philibert GAUDOT et Albert GIRARDOT. Il s’agit de mes arrières-grands-pères paternels. J’étais complètement dans l’erreur. Des recherches plus poussées m’ont révélé que mes deux arrières-grands-pères maternels ont aussi participé à la Grande guerre. Ces deux poilus ont aussi été mobilisés  et sont revenus tous les deux de cette guerre. Aujourd’hui, je vous évoque plus particulièrement la vie de mon arrière-grand-père Antoine MOUILLEVOIS. Antoine, né en 1876, fait son service militaire en 1897 et est incorporé au 38ème régiment d’infanterie. Il est placé en … Continuer de lire Antoine, poilu de 14-18

challenge AZ 2017- le bilan

Mon challenge AZ 2017 C’est la deuxième année que je participe au challenge AZ. Je remercie tout d’abord Sophie Boudarel d’avoir eu un jour cette belle idée de faire réfléchir les généalogistes blogueurs sur leurs recherches et de leur faire publier des articles tout au long du mois de juin chaque année. Pour mon propre challenge, j’ai réussi à écrire un article chaque jour. Cela dit, certaines lettres m’ont donné beaucoup de mal: le X, le W…Il faut préciser que j’ai eu l’idée (peut-être un peu saugrenue cette année, je peux le reconnaître) d’écrire sur un dialecte. Or un dialecte … Continuer de lire challenge AZ 2017- le bilan

z comme c’est la fin

C’est la fin de l’alphabet et il n’y a que très peu de mots patois qui commencent par un « z » Il y a bien « zyeuter » qui signifie « regarder avec insistance ». Mais un coup d’oeil dans le dictionnaire Larousse et je me rends compte que ce mot appartient au langage familier. Un coup d’oeil sur le site du CNRTL suffit à se conforter dans l’idée que ce mot familier n’est pas réservé au bourbonnais. La consultation du Dictionnaire du parler bourbonnais de Diou ne me donne pas d’autre proposition que le mot « zyeuter ». Je suis donc allée voir du côté du … Continuer de lire z comme c’est la fin

Y comme « y en a des »

Le y est un pronom très utilisé en patois bourbonnais Aujourd’hui, je n’évoque pas de mots mais une lettre qui revient régulièrement dans les expressions en patois bourbonnais: le « y ». Ca tombe bien c’est la lettre du jour du challenge AZ! Le « y » est en effet tellement utilisé que toute personne qui entend parler pour la première fois en patois bourbonnais a l’impression d’entendre le son [i] à tout bout de champs. En fait, cette lettre remplace les pronoms le, lui, il….Mais pour me faire mieux comprendre, rien de mieux que des exemples: Ces quelques exemples montrent qu’il peut être … Continuer de lire Y comme « y en a des »

x comme patois

Pas de mots commençant par la lettre X dans le dictionnaire du patois bourbonnais Définition: Donc, je ne propose pas de mot aujourd’hui. Mais je ne vais pas vous laisser tomber pour autant. Je vais profiter de ce jour sans mot pour évoquer le patois bourbonnais dans son ensemble. Et avant tout, je donne la définition du mot patois. Selon le dictionnaire de l’Académie française, 9ème édition, le patois est « la variété d’un dialecte qui n’est parlé que dans une contrée de faible étendue, le plus souvent rurale » Répartition géographique du patois bourbonnais Le patois bourbonnais est donc en parfaite … Continuer de lire x comme patois

Pas de w en patois bourbonnais

Aucun mot ne commence par W en patois bourbonnais. Devant le peu de matière pour écrire un article aujourd’hui, j’ai cherché à en savoir davantage sur la lettre W. J’ai fait une recherche rapide dans les dictionnaires de la langue française du XVIIIème siècle. J’ai ainsi appris que la lettre W « n’est pas proprement une lettre françoise, c’est une lettre des peuples du Nord ». (dictionnaire de Trévoux, édition lorraine, Nancy, 1738-1742, page. L’encyclopédie de Diderot et d’Alembert précise que « c’est la nécessité de conformer notre écriture à celle des étrangers qui en a donné l’usage », volume 17, page 583. Le … Continuer de lire Pas de w en patois bourbonnais

V comme verpi

Verpi signifie serpent (vipère) On n’est pas loin du verlan avec ce mot de patois. La verpi est un serpent en général, et en particulier, une vipère. Je ne vous ferai pas la description de cet animal. Tout le monde connaît. La vipère est un animal protégé. Néanmoins, ce reptile a longtemps été, et est encore craint de nos jours. Sa morsure, si elle n’est pas toujours mortelle, peut nécessiter une hospitalisation. Des remèdes de grand-mère existaient autrefois. Ainsi, en 1896, l’almanach agricole et viticole du Bourbonnais rappelle comment les paysans de la Montagne Bourbonnaise et du secteur de Lapalisse … Continuer de lire V comme verpi

U comme use

Use ou user signifient abîmé, fatiguer Avant de consulter les dictionnaires du patois bourbonnais pour écrire chaque article, j’ai cherché dans ma mémoire, les mots que j’entendais autrefois. Or pour la lettre u, je n’ai rien trouvé. La consultation du dictionnaire m’a permis, cependant, de trouver deux mots. L’un dérive de l’autre. Il s’agit de « use » et « user ». Mais ces mots n’ont rien de bien original, je vous le concède. En fait ces deux mots s’utilisaient dans des expressions comme: « mon pantalon est tout use » ou bien encore : »à force de tatiasser, te m’uses! ». Pour la deuxième expression, je vous … Continuer de lire U comme use