Q comme « quadrin »

Quadrin signifie un petit récipient qui peut contenir de la nourriture, une gamelle Le quadrin était utilisé par les hommes partant travailler dans les champs pour la journée. Ils emmenaient avec eux un quadrin de nourriture pour se restaurer le midi, assis au pied d’un arbre. Je me suis intéressée à l’origine de ce mot, et une fois de plus, je me rends compte qu’il vient de loin. Il faut tout d’abord remarquer que le mot quadrin est composé de la « quadr », qui fait penser à « quartum, i,n ». Ce mot latin qui signifie « quart ». En tapant “quadrin” dans Google, vous … Continuer de lire Q comme « quadrin »

P comme Pangnau, comme patis, comme penet

P comme tissus Aujourd’hui, je vous parle des mots bourbonnais commençant par la lettre “p” et le point commun entre les trois mots que je évoque est le tissu. Le pangnau est un vêtement usagé, moche. Ce mot est péjoratif: il désigne quelqu’un qui s’habille d’une façon non commune, avec de vieilles fripes. Le mot “patis” peut passer de fermes en fermes pour ramasser les “pangnau”: ce mot “patis” désigne en effet le chiffonnier. Ce métier, écologique avant l’heure, consistait à acheter chez les gens les vieux tissus, et à les revendre. Le mot « penet » quant à lui désigne le … Continuer de lire P comme Pangnau, comme patis, comme penet

O comme oyasse

L’oyasse est un oiseau bavard, mal aimé par le paysan d’hier: c’est la pie. C’est un oiseau de couleur noire et blanche que l’on trouve régulièrement dans nos régions. Ce corvidé est réputé pour son côté bavard. Ne dis-t’on pas  “bavard comme une oyasse’’? Cet animal apprécie les campagnes et ses bosquets, ses haies, ses arbres. Les campagnes bourbonnaises, sont marquées par des paysages de bocage, surtout à l’ouest. Les haies et les bois structurent le pays. Voilà donc un lieu de choix pour la pie. A tel point que le mot « oyasse » désigne également certains lieudits: Elle se nourrit … Continuer de lire O comme oyasse

N comme …

Pour la lettre N, je n’ai pas trouvé de mot m’évoquant quelque chose de particulier à vous raconter. Ce n’est pas qu’il n’y a aucun mot commençant par la lettre N… Il y a bien le mot “neu” pour dire le mot neuf. Mais rien de bien original, vous l’auriez trouvé tout seul et je pense même que ce mot n’a rien de typiquement bourbonnais. J’aurais pu faire un article sur le mot “neyé”, qui signifie “noyer”. Mais que dire autour de ce mot? Un fait divers, tel que ce terrible accident de voiture de l’année 1936, que vous pouvez … Continuer de lire N comme …

M comme mias

Le mias, ça ne se danse pas, ça se mange… Et en plus, nous sommes dans le mois où nous pouvons cuisiner le mias. Voici la recette : cassez 4 œufs. Mélangez les au fouet énergiquement. Ajoutez 150 g de sucre et remuez le tout de façon à obtenir un mélange lisse. Versez dessus 125 g de farine. Mélangez à nouveau jusqu’à ce que le mélange devienne homogène. Ajoutez ensuite petit à petit 75 cl de lait. Beurrez les parois d’un moule allant au four et tapissez le fond du moule de cerises. Deux versions existent : soit vous dénoyautez les cerises, … Continuer de lire M comme mias

L comme lapes

origine du mot et signification A l’origine, le mot lape en patois bourbonnais signifie « accrocher, s’aggripper ». Je pense que c’est pour cette raison que cette plante sauvage que l’on trouve partout dans nos campagnes a pris le nom de « lapes ». Une autre raison pour laquelle cette plante a pris ce nom est que le mot scientifique de cette plante est « arctium lapa ». Une vérification dans le dictionnaire de latin m’indique d’ailleurs que lappa est le mot latin qui correspond à notre végétal. Comme quoi, notre patois peut parfois être proche du langage scientifique. Cette plante, c’est la bardane. Peut-être ne … Continuer de lire L comme lapes

K comme keurver

Un peu de triche! Je triche un peu dans cet article dans le sens où le patois bourbonnais n’est pas une langue écrite et que je m’arrange là avec l’exercice du Challenge AZ pour pouvoir écrire un article. Alors, que signifie Keurver ? C’est en fait du mot « crever » dont il s’agit. Bon, désolée, je ne fais pas dans la gaieté aujourd’hui, mais quelque part ça fait aussi partie de la vie. Ce mot « keurver » est employé pour les animaux de la ferme, pour un animal qui meure de façon naturelle. J’entends par là que ce n’est pas le « bounhoumme » qui … Continuer de lire K comme keurver

J comme Jau »

  Le « jau » est un animal de la ferme. Il est réputé comme fier, il peut avoir une très belle apparence. Il chante régulièrement et notamment le matin de bonne heure. Vous avez deviné de qui je parle : il s’agit du coq. Ce gallinacé était présent dans chaque basse-cour de ferme et notamment dans celles du Bourbonnais. Il faut préciser l’importance de la volaille dans une ferme autrefois : cela faisait partie pour les métayers des obligations figurant dans les baux : fournir au propriétaire à certaines dates parfois bien précises dans l’année, une certaine quantité d’œufs, de poulets préparés…Ainsi, dans le … Continuer de lire J comme Jau »

I comme pas de I

Pas de mot commençant par I en patois bourbonnais A la lettre I, j’avoue que je sèche. Bien difficile de vous trouver un mot patois, commençant par I. J’ai beau fouillé dans les tréfonds de ma mémoire, rien ne vient. C’est même pire : en patois bourbonnais, on ne dit pas  « il a fait telle chose, il est venu…. « , mais « aul a fait ci, aul est venu… «  Bon ce n’est peut-être pas une excuse valable à vos yeux. Vous penserez que j’abandonne vite, que je triche, que je meuble en prêchant la disparition de la lettre I… Vous avez … Continuer de lire I comme pas de I

H comme houme et bounhoume

L’houme signifie homme Pas beaucoup de mots avec la lettre H en patois bourbonnais…Mais un mot central quand même : houme pour homme. Plus précisemment, on utilise plutôt l’expression : « bounhoume » soit bonhomme. Ce mot, je l’ai entendu maintes et maintes fois. Il désigne le paysan, l’homme en bas de l’échelle sociale. Le dictionnaire du Centre de la France donne d’ailleurs comme définition à ce mot : « paysan, homme du commun ». En résumé, la majorité de mes ancêtres masculins, nés dans le Bourbonnais ont tous été des bounhoumes. Peu ou prou, ils ont tous été des paysans sous la coupe des châtelains. Je … Continuer de lire H comme houme et bounhoume