comment bien commencer ses recherches en ligne?

Cet article fait suite à un exemple pour commencer votre généalogie.

Pour commencer vos recherches, vous allez essentiellement rechercher dans les actes d’état civil et les tables décennales. Il est donc essentiel de comprendre leur fonctionnement pour faciliter vos recherches.

  • les tables décennales: Elles sont le résumé des registres d’actes d’état civil. Les premières ont été effectuées sur la décennie allant de 1792 à 1802. Elles recensent tous les actes de naissance, puis tous les actes de mariage et enfin tous les actes de décès sur une décennie, pour une commune donnée et dans l’ordre alphabétique. Son intérêt est de pouvoir facilement retrouver la date d’un acte lorsque l’on connaît la commune. Les tables permettent aussi d’avoir une vision globale sur une décennie et de visualiser s’il y a ou non existence d’une fratrie dans le cas d’une recherche d’acte de naissance.
  • les registres d’état civil. Ils sont constitués des actes de naissance, des actes de mariage et des actes de décès survenus depuis le 1792. Selon les archives en ligne et selon la commune, la date que vous consulterez, ces actes ne sont pas tous classés de la même façon. Néanmoins, je vous conseille de chercher à comprendre comment ces actes ont été classés pour vous faciliter la recherche et éviter le découragement. Parfois, les actes sont classés dans l’ordre suivant: naissances sur une année donnée, mariages sur la même année puis décès, puis on passe à l’année suivante et ainsi de suite. D’autres fois, tous les actes de naissance sont classés sur une période plus longue, ensuite ce sont les actes de mariage, puis les actes de décès.

Un exemple pratique sera plus clair:

je prends l’exemple du père de Jean-François GIRARDOT, retrouvé dans un exemple pour commencer votre généalogie:

je sais que son père se prénomme Albert, qu’il est né à Gueugnon, le 28 août 1887. Dans ce cas, je n’ai pas besoin de consulter les tables décennales puisque je connais la date exacte de sa naissance. Si je n’avais eu comme information que son lieu de naissance et son âge, j’aurais d’abord recherché dans les tables décennales de Gueugnon la date précise de sa naissance. Je me rends donc sur le site des archives départementales en ligne de Saône-et-Loire, je clique sur « archives en ligne », puis sur « recherche par commune », j’inscris le nom de la commune, Gueugnon, et je clique sur « rechercher »

site des archives départementales de Saône-et-Loire
site des archives départementales de Saône-et-Loire

L’écran suivant me donne le résultat de ma requête: toutes les archives que je peux consulter en ligne sur la commune de Gueugnon. Je clique sur la première ligne et plus particulièrement sur « 207 résultats »:

copie d'écran extraite du site des AD 71.
copie d’écran extraite du site des AD 71.

Je recherche ensuite la période et le type d’acte civil que je recherche, soit les actes de naissance de l’année 1887, et je clique sur l’œil à droite de la l’écran:

copie écran du extraite du site des AD 71
copie écran du extraite du site des AD 71

Une nouvelle fenêtre de consultation s’ouvre dans laquelle vous pouvez visualiser les actes de naissance. Vous pouvez consulter l’acte sous ce lien. Je vous livre la transcription:

« l’an mil huit cent quatre vingt sept, le vingt huit du mois d’août à huit heures du matin, par devant nous Benoît Royet, adjoint au maire, officier de l’état-civil, délégué de la commune de Gueugnon, chef-lieu de canton, arrondissement de Charolles, département de Saône-et-Loire a comparu en la maison commune, François GIRARDOT, âgé de trente deux ans, ouvrier aux usines, domicilié à Gueugnon, lequel nous a présenté un enfant du sexe masculin, né ce jour à trois heures du matin en sa maison d’habitation de lui déclarant et de Antoinette PESSIN, âgée de trente deux ans, sans profession, domiciliée avec lui, son époux et auquel il a déclaré vouloir donner le prénom d’Albert, lesdites déclaration et présentation faites en présence de Nicolas JACQUOT, âgé de trente quatre ans, garde-champêtre et d’Antide SARREY, âgé de soixante quinze ans, receveur de l’octroi, tous deux domiciliés à Gueugnon lesquels ont signé avec nous et non le déclarant qui a dit ne le savoir de ce requis après lecture du présent acte »

signé: Sarrey, Jacquot, Royet.

En mention marginale, il est noté: « marié à Issy-l’Evêque le 31 janvier 1917 avec Melle Marie Madeleine Didier. »

J’ai mis en gras les informations à retenir pour poursuivre les recherches: il s’agit de l’âge et de la profession du nouveau-né. On peut aussi noter l’identité des témoins. C’est une bonne habitude à prendre, car elles peuvent toujours aider lorsque l’on bloque. La mention marginale confirme la date du mariage du nouveau né, que j’ai déjà trouvé par ailleurs.

A l’issue de cette recherche, nous disposons donc de deux informations supplémentaires. Il faut alors consulter les tables décennales de Gueugnon, dans un  premier temps pour chercher si les parents du nouveau-né sont originaires de Gueugnon et consulter leur acte de naissance. En résumé, le principe est le suivant: vous recueillez toutes les informations possibles dans un acte pour  aller les vérifier ensuite. Si vous trouvez des informations moins précises, il faut enquêter davantage, emmètre des suppositions et les vérifier ensuite.

2 réflexions au sujet de « comment bien commencer ses recherches en ligne? »

Laisser un commentaire