F comme feneau

F comme feneau

Le feneau (en Sologne Bourbonnaise, ce mot est prononcé « f’neau ») est le grenier à foin et aussi à paille. Celui-ci était le plus souvent situé au dessus des étables, pour une raison pratique (à mon avis) : cela allait plus vite pour amener la paille et le foin au bétail, l’hiver. Je précise que le foin constituait la nourriture pour les vaches et la paille. Il était disposé par terre pour que ces dernières se couchent dessus. La paille était changée tous les jours. On « curait les vaches », autre expression typiquement bourbonnaise, je pense.

L’autre grenier, celui des céréales, était situé au-dessus des habitations, pour des raisons de sécurité.

Les fermes bourbonnaises sont en effet configurées de la façon suivante dans la région de la Sologne Bourbonnaise :

Pour ce qui concerne les petites locateries : un seul bâtiment avec d’un côté, la partie habitation et de l’autre, la grange, et l’écurie.

Pour ce qui est des plus grandes fermes, il y avait plusieurs bâtiments :

  • la maison d’habitation avec son grenier à céréales au-dessus, son four à pain, accolé derrière la maison.

  • Les écuries pour le bétail avec le feneau au-dessus

  • la porcherie fait l’objet parfois d’un autre bâtiment, mais pas toujours

  • le bâtiment pour le poulailler, avec son fournier, où l’on préparait le manger pour les volailles et les porcs.

  • La grange où le matériel agricole était rangé. On y trouvait souvent le logement des domestiques.

    ferme bourbonnaise à Dompierre-sur-Besbre
    photo issue du site: http://monifer.free.fr/divers.html

2 réflexions sur “F comme feneau

Laisser un commentaire