retour sur une énigme de 2014

Je reprends, dans le cadre du généathème de ce mois de mai 2016, un article que j’ai posté le 3 février 2014. J’ai mis en italique, les phrases que viens de rajouter.

« La généalogie ne va jamais sans surprise.

Depuis quelque temps, je me concentre sur ma branche maternelle. La recherche généalogique y est relativement facile: mes ancêtres sont restés dans la même région, l’est de l’Allier. Enfin, c’est ce que je pensais à l’époque.

Tout allait bien, j’ai même retrouvé de nouveaux ancêtres à ajouter à mon arbre, jusqu’à ce que je trouve l’acte de mariage de Benoîte CHARONDIERE et de Aubin MOUILLEVOIS, le 10 avril 1875 à Liernolles dans le département de l’Allier. Dans cet acte, j’apprends que le père de la mariée Pierre Charrondière est décédé à Lyon, à l’âge de 58 ans, en 1866. Ma curiosité est piquée. J’ai donc cherché la retranscription de son acte de décès dans les actes de décès de Liernolles et j’ai ainsi obtenu l’arrondissement exact de Lyon où cet ancêtre est décédé: le 2ème arrondissement, et plus précisément: il est décédé à l’hôtel-Dieu. 

Ma question est la suivante: Pourquoi est-il mort à Lyon? Pourquoi un simple cultivateur du fond de la campagne bourbonnaise s’est-il retrouvé à l’hôtel Dieu? Entre Liernolles et Lyon, il y a environ 150 km. Pour la seconde moitié du XIXème siècle, cela représente une grande distance. Il était trop vieux pour être à l’armée, et je suppose qu’en ces temps là, il était assez rare d’aller se faire soigner dans des établissements hospitaliers aussi éloignés de son domicile.

Avez-vous des idées?

Depuis la rédaction de cet article, je n’ai pas trouvé la réponse à ma question…

2 réflexions sur “retour sur une énigme de 2014

  1. haaa!!! ça c’est du mystère….il y a un ouvrage jeunesse sur Nelly martyl qui est parti comme toi d’une découverte similaire….as-tu une date pour recouper avec l’actualité de l’époque? tu n’as pas de précisions sur ce dont souffrait cet ancêtre???? que soignait-on là bas à cette époque? as-tu des contacts au niveau des archives de l’hôpital???? je trouve ça très intéressant en tous cas! dis moi si tu as de nouvelles pistes! et bravo!

    1. Coucou Sandrine,

      Merci pour ton commentaire. Je vais me renseigner sur Nelly Martyl. Malheureusement, pour le moment, je n’ai pas eu l’occasion d’aller à Lyon pour faire des recherches supplémentaires. Un jour peut-être.

Laisser un commentaire