S comme Sabot

ou la vie de Jean Sabot, #challengeAZ 2016

Aujourd’hui, j’évoque la vie de Jean SABOT. Il est né un lundi, le 19 septembre 1746 à Bert dans le département de l’Allier. Son père Pierre est laboureur et  Jeanne RONDEPIERRE ont déjà au moins 3 enfants quand Jean vient au monde. Il est baptisé le même jour. Son parrain est Jean Marme, sa marraine, Claudine Meillerat.
Il perd ses parents alors qu’il n’est encore qu’un adolescent : son père Pierre Sabot, meurt le 10 novembre 1762. Jean est alors âgé de 16 ans. Quelques mois plus tard, sa mère décède le 12 avril 1764. Jean n’a pas encore 18 ans. Il continue visiblement d’habiter la commune de Bert, puisque lors de son mariage avec Catherine Bonabaud à Saint-Martin d’Estréaux, dans le département actuel de la Loire, les bans sont aussi publiés à Bert.

Vue de Bert, Allier, paroisse de naissance de Jean SABOT
Vue de Bert, Allier, paroisse de naissance de Jean SABOT

Le mariage a lieu le 20 Février 1770 à Saint-Martin d’Estréaux. Catherine est aussi fille de laboureur, Claude Bonabaud et de Françoise Chabroux. Pourquoi aller chercher une épouse dans ce village? Je suppose qu’il connaissait la région puisque sa sœur Jeanne, s’est marié en 1753 avec un certain Pierre Michel, originaire de Saint Pierre Laval, commune voisine de Saint Martin d’Estréaux.

Dès 1772, naît Jeanne, mon ancêtre directe. Jeanne naît à Bert, commune de naissance de
Ce couple aura deux enfants :
-Jeanne née en 1772, à Bert,le 5 Septembre.
-Pierre né en 1774 toujours à Bert, et le jour de Noël.
L’enfant suivant naît à Sorbier, commune située à une dizaine de kilomètres environ. Marie naît le 3 octobre 1780. On sait aussi que la famille s’est installée au domaine du Chapeau des Places.
Pierre vient agrandir la famille, le 1er avril 1783, puis Jean en 1785, Pierre en 1788, Claudine en 1790 et Marie en 1793.
Huit enfants composent la famille.

Les années passent. La Révolution Française et tous ses évènements aussi, l’Empire…Pierre et Catherine continuent leur vie tant bien que mal aux Chapeaux des Places. Pierre a déjà 80 ans quand son épouse meurt, le 13 novembre 1826. Il meurt 5 ans plus tard, à Chatelperron, commune voisine.

Laisser un commentaire